Changement de point de vue aujourd’hui. La faute à une fougue inconsidérée de votre rédacteur et à un ligament grognon, c’est de la tribune de presse surchauffée de Kernilis que s’effectuera le résumé de ce match de rentrée.

Sous le chaud soleil de juil… de septembre, quatorze Piliers accuillent les nouveaux venus du 461 dans un des hauts-lieux, que dis-je, le fief du corpo quimpérois. Une réputation sulfureuse entoure ces nouveaux-venus ― n’a-t-on pas entendu parler de bigoudens du beegood en plus balèze ? ― C’est surtout qu’à part quelques habitués des matchs de ligue du dimanche après-midi, il n’y a pas grand monde chez les Piliers pour savoir à quoi s’attendre.

C’est à dire qu’on s’attend à prendre cher. Et il faut bien le dire, c’est là qu’on joue le mieux. Chauds comme des baraques à frites, on rentre dans le match conquérants, bien décidés à ne pas laisser les bizuts du corpo nous martyriser. Et ça marche bien. La ligne défensive est en place, et on ne se fait pas prendre en défaut. On gêne bien les transmissions des capistes. La charnière Phil-Mahamadou sera solide jusqu’au bout, derrière un Aou serein en 6. Le ballon récupéré, on tente de se projeter vite vers l’avant. Trop vite ? Vu de côté, c’est très clair : l’équipe est étirée au maximum : les deux attaquants partent à l’abordage, condamnés à l’exploit. Et quand le ballon est perdu, les blancs et noirs sont plutôt tranquilles pour relancer. Sinon, on concède peu d’occases nettes (une barre et un face-à-face perdu). On atteint la pause sur un score vierge.

Mais le 461 est venu nombreux, ça fait tourner en deuxième période. Sans se désunir, on commence à lâcher du lest. Je m’étais attardé à la buvette, et je ne vois pas l’ouverture du score sur, m’a-t-on dit, un cafouillage dans notre défense (0-1). Et je ne vois pas non plus le poteau trouvé par Karim, sur une frappe. Ensuite, la fatigue aidant, les habitudes roublardes des joutes de ligue refont surface chez nos adversaires. L’esprit d’Alberto Gilardino s’empare de l’attaquant capiste, qui amplifie le contact avec un Philippe en déséquilibre pour obtenir le coup de pied de réparation. Break (0-2). Malgré ce désagrément on finit bien. À l’avant, on trouve des combinaisons, mais ça pêche dans le dernier geste. Quelques occasions se présentent, mais le score ne bougera plus.

Malgré la défaite, c’est une bonne entrée en matière : on prend bien deux pions, mais on est loins de boire la tasse. La machine va démarrer, pas de souci à se faire. Pour le reste, on retrouve les mêmes adversaires au même endroit dimanche, cette fois-ci en cup.

0 - 2
Terminé

Détails

Date Heure Compétition Saison Journée
13 Sep 2020 10:00 Ligue 2 USACQ 2020-2021 1

Terrain

Kernilis
Voie romaine, Quimper

Résultat

Équipe1ère mi-temps2ème mi-tempsButs
Piliers Kernilis000
Le 461022

Piliers Kernilis

Aouzain Assani
Youenn Ollivier
Yoann Brouillaud
Philippe Sizorn
Kevin Pinvidic
Karim Bouziani
Christophe Volet
Nicolas Le Mentec
Mahamadou Doucouré
Pascal Bertin
Christophe Morizur
Franck Kersall
Kieran Désécures
Naël Bouras