À défaut d’avoir tourné à notre avantage, ce match a été prolifique : dix buts inscrits ce dimanche matin à Creac’h Gwen. Dix ? Ne serait-ce pas l’effectif sur les coups de dix heures (!), au moment de donner le coup d’envoi de ce match du premier dimanche du mois d’octobre, dixième mois de l’année (!!!). Coincidence ? Je ne pense pas. Il me semblait pourtant bien que nous étions douze inscrits la veille au soir. Mais les chiffres ont parlé, et peut-être sont-ce ces puissances occultes qui nous ont enlevé deux joueurs dans la nuit, sans un signe de leur part.

Autant dire que nous sommes immédiatement dans le dur. Nous commencons bien, mais les ballons lancés dans la profondeur commencent vite à nous faire mal. Après quelques alertes, les olympiens plantent trois buts, et nous ôtent l’espoir de venir accrocher quoi que ce soit ce dimanche matin.

Pourtant, la défense était en place, et Karim n’a pas chômé, mutipliant les allers-retours pour porter le ballon ou venir tirer les six-mètres. Cela me fournit l’occasion de revenir sur l’action choc de la 35ème minute (au doigt mouillé). Sur un renvoi aux six-mètres, justement, tiré par bibi (une fois n’est pas coutume), je vois Karim demander la balle aux abords de la surface. Trop pressé de la lui donner, je m’emmêle les pinceaux et… À vrai dire, c’est une cagade comme on en voit peu, un foirage tellement invraisemblable qu’il est difficile à expliquer. Je vous ai fait un petit dessin, ce sera plus clair (avec quelques trajectoires de référence, ne me remerciez pas).

On était à deux doigts du c.s.c. le plus absurde de l’histoire.

Sinon, on rate quelques occasions. Car, il faut le dire, malgré les difficultés, nous réussissons tout de même à construire et à nous approcher des buts adverses. C’est ce qui nous fait dire, à la mi-temps, que nous aurions pu accrocher quelque chose en étant 14 ou 15. Menés 3-0 à la pause, réduits à neuf, puis à huit, et malgré le passage de quelques olympiens sous nos couleurs, nous sommes submergés et encaissons cinq nouveaux buts ― dix divisé par deux : coincidence ? ― en seconde période. Nous réduirons tout de même l’écart par Bratso, qui ira même, pour la gloire, jusqu’au doublé, en suivant bien une frappe de Karim repoussée.

En coupe, ça fait deux défaites en deux matchs : c’est assez normal, nous avons joué les plus gros de la poule. Pour la suite, ce sera plus jouable, à condition d’être en nombre suffisant : le 18 octobre à Kernilis contre les Galactics, et surtout le 22 novembre à Plomelin contre le Kergoff FC, notre adversaire principal pour l’accession aux quarts.

8 - 2
Terminé

Détails

Date Heure Compétition Saison Journée
04 Oct 2020 10:00 Coupe 2020-2021 2

Terrain

Creac'h Gwen
Kerbabic, Quimper, Finistère, Bretagne, France métropolitaine, 29000, France

Résultat

Équipe1ère mi-temps2ème mi-tempsButs
Olympique Creac’h Gwen358
Piliers Kernilis022

Piliers Kernilis

Adrien Nouri
Youenn Ollivier
Yoann Brouillaud
Karim Bouziani
Patrick Guiffes
Mahamadou Doucouré
Pascal Bertin
Thomas Guesnon
Kieran Désécures
Naël Bouras