10 morceaux choisis du match contre le Vallon.

La veste de Franck

Je ne pense pas avoir déjà vu un arbitre de touche avec une élégance si racée. Au diable les tenues fluos, Franck envoie valser les conventions vestimentaires footballistiques et assure la touche en veste et chemise blanche : ça a quand même une autre gueule. Je dois quand même confesser avoir eu peur pour les coutures, quand notre trésorier a mimé le geste de la touche pour Nathan.

Les arbres de la touche

La nature n’a que faire des dimensions du terrain : envoyé à une certaine hauteur, un ballon filant vers la touche était assuré de revenir dans l’aire de jeu, ramené par les branches qui pendent à l’aplomb de la ligne blanche. En occasionnant un petit moment de flottement, tout de même : le chêne fait-il partie du jeu ?

0-3

Quelle première mi-temps rageante. Le Vallon a trois occasions et demi, et en convertit trois… L’adversaire profite bien de nos erreurs défensives et, avec un réalisme froid, nous colle un 3-0 cinglant. Et bien frustrant.

La passe en retrait au gardien

Depuis 1992, un gardien n’est plus autorisé à se saisir à la main d’une passe en retrait venue d’un coéquipier. Tout le monde sait ça. Et bien je l’ai oublié sans sourciller, car il fallait encore que je surfe sur la vague de la cagade ce dimanche ― ride entamé de manière tout à fait exotique la semaine dernière, avec un quasi-csc. Je me saisis donc fermement de la passe en retrait de Mahamadou, pour offrir un coup franc idéal aux gabéricois. Coup franc joliment transformé pour l’ouverture du score.

La cuisse de Pascal et le genou de Bryan

En ayant gagné, on aurait pu parler d’une victoire qui a coûté cher : mais on ne peut même pas employer cette formule consacrée. Deux Piliers à l’infirmerie, ça pique autant que la défaite. C’est d’abord Pascal qui se tient la cuisse et sort illico après un gros quart d’heure. Puis Bryan retombe mal sur un genou gauche déjà éprouvé ; la première mi-temps n’est pas terminée que la ligne défensive est déjà amputée de sa moitié gauche… On souhaite un bon rétablissement à Pascal et à Bryan, et on espère que ces pépins physiques ne les ennuieront pas trop cette semaine.

L’image

Voici, prise à contre-jour, la reprise de Christophe (Morizur) à l’origine d’un but injustement refusé. Mais quand c’est sifflé, c’est sifflé, on respecte la décision de l’abritre, on est comme ça aux Piliers.

Dans les pieds

Pierre, nouveau joueur des Piliers (bienvenue à lui), le rappelle à juste titre à la mi-temps : les ballons lancés tout droit dans la profondeur, c’est bien, mais il ne faut pas en abuser. En revanche, dès qu’on construit, miracle : on s’approche plus sûrement du but, et on se procure des occasions. Stratégie à renouveler, donc.

Le jeu long du Vallon

Côté Vallon, ça se pose moins de questions, apparemment. Toujours ces longs ballons qui survolent le rond central comme des V2 au dessus de la Manche : on ne peut même pas reconnaitre d’efficacité à cette stratégie, car elle ne me semble pas avoir fonctionné une seule fois aujourd’hui.

Mich Pinvidic face à la contestation

La patience n’est pas la moindre des vertus pour un arbitre de corpo. À la première bisbille, ce sont des plaintes et des vociférations qui s’élèvent ; heureusement, Michel, notre arbitre aujourd’hui, s’était armé de cette patience nécessaire, et est épaulé de part et d’autres par des éléments modérateurs qui tempèrent les plus bouillants. En attendant, les réclamations pour une main, une faute, une poussette, que sais-je, se multiplient et jalonnent le match de façon pénible et inutile.

Le but de Karim

Karim a relancé les espoirs des Piliers en deuxième mi-temps en décochant une frappe sèche et croisée dont il a le secret. Le boulet a mystifié un gardien gabéricois scotché sur ses appuis. On a cru pouvoir enchainer à la suite de cette réduction du score, mais le second but n’est jamais venu.

On perd 4-1. On finira tout de même par dire que ce fut une matinée bien agréable, conclue dans la franche camaraderie ; une fois les palabres de la rencontre oubliées, tout finit sous le soleil et dans le houblon. Merci à Michel pour l’arbitrage (et la patience) et à Franck pour la touche ! Dimanche, ce sont les Galactics qui se présentent à Kernilis, pour la troisième journée de cup.

1 - 4
Terminé

Détails

Date Heure Compétition Saison Journée
11 Oct 2020 10:00 Ligue 2 USACQ 2020-2021 3

Terrain

Kernilis
Voie romaine, Quimper

Résultat

Équipe1ère mi-temps2ème mi-tempsButs
Piliers Kernilis011
Le Vallon314

Piliers Kernilis

Adrien Nouri
Youenn Ollivier
Yoann Brouillaud
Kevin Pinvidic
Karim Bouziani
Christophe Volet
Patrick Guiffes
Julien Le Mercier
Nathan Blouet
Mahamadou Doucouré
Pascal Bertin
Christophe Morizur
Thomas Guesnon
Bryan Désécures